Valérie Vidal Naturopathe et Praticienne EFT

Détox, info ou intox?

15 mars 2017

green-456839_640

Chez nos ancêtres, les purges, et lavements étaient pratiques courantes. Aujourd'hui, alors que paradoxalement le mode de vie moderne favorise de multiples façons l'accumulation de toxines, nous avons perdu l'habitude de ces pratiques.

Soutenir et simuler les fonctions de détoxication et d'élimination des toxines est indispensable dans une démarche de santé préventive, pour gagner en vitalité, remonter l'immunité et se préparer à bien vieillir, mais également dans la prise en charge de troubles cutanés, digestifs et des douleurs articulaires.

En prévention, une cure détox peut être envisagée une à deux fois par an et prioritairement au printemps. En général, une cure de 3 semaines entre début mars et fin avril permet de nettoyer votre organisme des toxines accumulées durant l'hiver.

Il y a plusieurs façons de la conduire et elle peut être adaptée au terrain, à la vitalité et au rythme de vie de chacun. Les points essentiels étant :

  • De stopper le flot de toxines, en adoptant une alimentation dite « hypotoxique » c'est à dire exempte de viande, charcuterie, sucreries, produits laitiers et gluten, laissant une large part aux légumes et aux fruits ;
  • De pratiquer un exercice physique régulier voire quotidien ;
  • De soutenir la détoxication hépatique et de l'élimination rénale. La phytothérapie est la meilleure alliée dans cette démarche :

En cas de digestion lente, langue chargée le matin, mauvaise haleine, acné, peau grasse, pensez prioritairement au foie avec le radis noir, l'artichaut, le romarin, la fumeterre, le pissenlit, le boldo.

En cas de douleurs articulaires, rétention d'eau cellulite, eczéma sec, peau sèche, démangeaisons, ciblez avant tout le rein avec le bouleau, la reine des près, le genévrier, l'ortie, le hêtre.

De nombreuses formules ont une action polyvalente sur tous les émonctoires (foie, rein, poumon, peau).

Jus d'herbes, spiruline et chlorella ont aussi leur place dans cette démarche.

Dans certaines situations, il sera nécessaire d'ajouter un complexe micronutritionnel contenant des oligoéléments, des cofacteurs vitaminiques, des substances soufrées et antioxydantes pour soutenir la détoxication.

Et enfin, il est primordial de boire suffisamment durant la cure.